Cycle-Up fête les 1 an de sa plateforme !

Cycle-Up fête les 1 an de sa plateforme !

Il y a un an, Cycle-Up lançait sa plateforme pour le réemploi des matériaux de construction. Aujourd’hui, c’est l’heure du bilan. Sébastien Duprat, Directeur Général de Cycle-Up et Emmanuelle Baboulin, Présidente nous parlent des progrès de la start-up à l’occasion d’un événement festif rassemblant clients et partenaires.

 

Ce jeudi 28 mars, à l’Atelier Marin sur les Quais de Grenelle, l’ambiance était à la fête. 200 clients et partenaires de la start-up prometteuse se sont donnés rendez-vous pour un retour sur l’année écoulée.

Cycle-up aujourd’hui

Les équipes issues de Icade et Egis ont placé l’innovation et la responsabilité environnementale et sociétale au cœur de leur stratégie.

L’économie circulaire est aujourd’hui devenue une véritable responsabilité, responsabilité partagée par Egis et Icade qui respectivement mènent une lutte contre le changement climatique.
Emmanuelle Baboulin

Rappelons que l’aventure Cycle Up est avant tout une aventure intrapreneuriale, une approche toute nouvelle de nos jours. De nombreux chantiers ont été menés pour offrir un outil de place pour l’ensemble des acteurs et des opérateurs de l’immobilier.

A noter que la startup repose sur deux fondamentaux, qui sont aussi les raisons de son progrès :

     # Répondre aux enjeux des projets : réduite les matériaux, les déchets, le carbone, le transport des matériaux,

     # Et être au service du développement social et économique des territoires.

Cycle-Up peut se féliciter d’avoir mobilisé une communauté de partenaires qui soutiennent la plateforme. En effet, il y a de vraies attentes dans le secteur de l’immobilier qui souhaite que le mouvement du réemploi et de l’économie circulaire s’accélère, et c’est une bonne chose pour les projets, nos territoires, et notre planète.

Nicolas Jachiet, Président directeur général d’Egis, saluait à cette occasion la pluridisciplinarité et la capacité d’innovation de l’équipe, une force que l’on retrouve aussi chez les équipes du groupe Egis. Ce qui fait de Cycle-Up un exemple parfait d’action environnementale efficace.

 

Les résultats

Promesse tenue, tous les enseignements et les progrès de la startup sont partagés. Les acteurs sont demandeurs de solutions, de retours d’expérience, sur la mise en place de solutions de réemploi dans le bâtiment. Un book de partage d’expérience a d’ailleurs été publié et sera prochainement mis en ligne :

Beaucoup d’efforts ont été déployés avec les 2 actionnaires principaux pour expliquer, témoigner sur l’action menée sur le réemploi. Cycle UP a embarqué avec lui la planète immobilier, et un maximum d’acteurs avec eux pour multiplier les transactions.
Sébastien Duprat, directeur général de Cycle-Up

Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’avant-propos de l’ouvrage Premiers Cercle sur LinkedIn.

Aujourd’hui, la totalité des matériaux de construction est traçable, c’est un des rôles que s’est donné cycle up, afin que les matériaux ne changent pas de main de façon informelle. Ces efforts permettent de fiabiliser, tracer et quantifier les économies carbones. La valeur ajoutée de Cycle-up, c’est la quantification précise et fiable des économies réalisées. Et elles sont chiffrées :

     # 1 000 annonces déposées

     # 2 500 produits vendus

     # 400 000€ économisés par les acheteurs par rapport au prix du neuf

     # plus de 200 tonnes de CO2 évitées

     # 30 tonnes de déchets évités

Et l’activité avance vers une massification, grâce à un modèle viable économiquement procurant des économies immédiates pour les parties prenantes.

 

Et après ?

Une ouverture au Luxembourg et à la Belgique. Les marchés ont des attentes et des projets qui appellent de l’économie circulaire économique et fiable. En parallèle, cycle up engage un travail de fond pour une connexion avec le BIM et les applications d’audit en mobilité.

Laisser un commentaire