IHU des Maladies Infectieuses et Tropicales de Marseille

IHU des Maladies Infectieuses et Tropicales de Marseille

Client :

Fondation Méditerranée Infection

Partenaires :

Périmètre :

22 000 m² SHON

Montant :

Coût des travaux : 55 millions € HT

Calendrier :

Livraison en 2016

Le projet « Méditerranée Infection » est l’un des 6 Instituts Hospitalo-Universitaires (IHU) sélectionnés dans le cadre du grand emprunt. Il comporte la mise en place d’un bâtiment de dépistage et de traitement des maladies infectieuses et plus particulièrement des maladies contagieuses. C’est un bâtiment destiné à la recherche y compris, ce qui est unique, dans le domaine du soin et de la gestion des malades contagieux. La mission complète d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage a été confiée à Egis Conseil Bâtiments.

Ce bâtiment installé sur le site de la Timone à Marseille permettra de créer pour la première fois une filière de soin en maladie infectieuse d’urgence et de gérer les épidémies de façon unique au monde.

Ce complexe R+5 (dont deux niveaux de rez-de-chaussée et 100 places de stationnement en sous-sol) est constitué de deux corps de bâtiment séparés par une « faille ». Dédié aux soins des maladies infectieuses (75 lits d’hospitalisation dont 25 en NSB3) et à la recherche (il comporte aussi des laboratoires et bureaux), il intègre des plateaux techniques équipés des meilleurs équipements mondiaux, des conditions de manipulation des agents pathogènes et des modèles expérimentaux exceptionnels et se caractérise par le haut niveau de sécurité d’une partie des locaux.

L’intégralité du 3ème niveau comportera des modules NSB3 (niveau de sécurité biologique) dotés de locaux de confinement, qui pourront être isolés de manière graduée, en réponse au risque d’épidémie. Ce sera une première en matière hospitalière.
Virginie Colleu, chef de projet

Cette particularité va se traduire par l’affectation d’une grande partie du dernier niveau du bâtiment à des locaux techniques dont, notamment, les centrales de traitement d’air. A l’extérieur, l’IHU se caractérisera par ses façades dotées de longues lames de béton horizontales jouant le rôle de brise-soleil et placées à l’avant d’une double peau isolant le bâtiment de l’extérieur, son soubassement bleu et son socle minéral ouvrant sur le boulevard Jean-Moulin.

Le marché a été confié, en conception-réalisation-maintenance (dix ans), à un groupement piloté par l’entreprise de BTP perpignanaise François Fondeville, associée à AIA Architectes.