L’usager au coeur du projet

Contexte

Egis Conseil a été sollicité par le Grand Lyon pour la préparation et la conduite d’un débat public dans le cadre du projet de réalisation du tronçon manquant du périphérique lyonnais.

Le Grand Lyon a engagé des études pour réaliser le tronçon manquant du périphérique lyonnais, construit jusqu’ici aux trois quarts. Ce dernier tronçon a pour objectif de désengorger les voies de l’ouest lyonnais mais aussi de faciliter les relations entre les pôles économiques périphériques de l’agglomération, ce qui lui vaut l’appellation d’Anneau des Sciences. Dans le cadre de l’accompagnement global du projet confié à Egis, nous avons été missionnés sur l’ensemble du volet concertation. Lorsque la Commission Nationale du Débat Public a rendu son avis imposant la tenue d’un débat public, nous avons été en première ligne pour monter le dossier. Il s’agissait d’une première : jamais un débat public n’avait été porté auparavant par une Communauté Urbaine. Le défi était de taille ! Faire accoucher le maître d’ouvrage d’un projet complexe et être prêt pour le débat public.

Nous avons accompagné notre client sur l’intégralité d’une expérience pionnière : jamais une communauté urbaine n’avait encore porté de débat public, et surtout pas sur un projet aussi complexe.
Céline Boivin & Erick Lucat

Notre investissement fut total pour répondre aux enjeux de nouveauté, d’ampleur du projet, du nombre d’acteurs à mobiliser, de technicité mais aussi de portée politique. En effet, le Grand Lyon engageait sa crédibilité dans cette affaire et s’est largement investi dans le processus. Pour répondre à cette énorme pression, nous avons mis en place des méthodes de travail très efficaces, un pilotage fonctionnel et réactif. Au fil du projet, des liens forts se sont noués au sein de l’équipe mais également avec les autres prestataires et le client.

La mise à l’épreuve d’un projet face au public nécessite un travail important. Dans des phases très amont, même s’il n’est pas possible de présenter les contours précis du projet, il existe des méthodes permettant de faire discuter autour de l’opportunité du projet.
Céline Boivin & Erick Lucat

Une fois le projet défini à la fois par des études techniques, des groupes de travail et par les 80 interviews des acteurs du territoire, il s’agissait de préparer le débat public : élaborer les supports et les argumentaires, préparer les synthèses des études, organiser les réunions, leur déroulé et les interventions, observer la presse et l’opinion publique mais aussi coacher personnellement les porteurs du projet et répondre aux questions posées par les participants du débat public. Nous étions invisibles par le grand public, mais étions un support essentiel pour les porteurs du projet, à savoir le Président et les représentants des directions du Grand Lyon, qui eux étaient en première ligne.

La préparation d’un débat public est aussi importante que le débat lui-même ; elle permet de structurer le projet pour le rendre intelligible et compréhensible par le plus grand nombre sans lui ôter sa complexité technique.
Céline Boivin & Erick Lucat

Pendant les six mois du débat public, nous avons vécu littéralement tous ensemble ; l’intégralité de l’équipe a participé à chacune des réunions publiques. L’intensité du processus de cette mission en a fait une réelle aventure humaine.
3 800 personnes ont participé au débat et nous devions être sur le qui-vive pour apporter au Grand Lyon tous les éléments de réponses, tant sur le fond que sur la forme, nécessaires au bon déroulement des échanges. Nous avons toujours veillé à apporter le recul nécessaire pour bien conseiller notre client et le guider tout en étant nous-mêmes dans l’épicentre du tourbillon.

L’exercice intense de ce débat public a dépassé les engagements professionnels usuels et a été une réelle aventure humaine pour toute notre équipe.
Céline Boivin & Erick Lucat

Le débat public a réellement dynamisé le projet ; il a permis de le reconcevoir complètement afin de le faire partager aux lyonnais. Cette mission, qui a duré deux ans, a été intense et particulièrement riche. Le vide ressenti à la fin du débat nous a fait comprendre l’ampleur de ce que nous venions tous de vivre.

L’intervention de nos consultants a contribué à transformer le projet routier en réel projet de territoire.
Céline Boivin & Erick Lucat