L’Îlot de Chaleur Urbain

wtag_urban_heat_island2

La ville fabrique son propre climat : du fait de sa densité, de la faible ouverture de son tissu urbain, de sa grande minéralité et de ses activités, émettrices de la chaleur, le milieu urbain induit des variations locales du climat dont l’effet le plus ressenti est l’écart significatif de température au cœur des villes par rapport à la périphérie rurale.

Ces variations, dûes à ce que l’on appelle l’effet d’îlot de chaleur urbain engendrent de nombreuses conséquences, en particulier durant les fortes chaleurs d’été, telles que la diminution du niveau de confort en ville, l’augmentation de la demande en climatisation des bâtiments, l’accroissement de la pollution de l’air, jusqu’aux risques pour la santé.