La face cachée de la SNCF

Contexte

La SNCF est propriétaire de nombreux bâtiments de tailles très variables sur le territoire français. Le bon fonctionnement de ce patrimoine immobilier est très important pour maintenir le service public (éviter les retards, les pannes, etc.) mais concerne également les conditions de travail, donc le travail des salariés.

Pierre Degremont, consultant chez Egis Conseil, accompagne la Direction de l’Immobilier de la SNCF pour la mise en place et le suivi de contrats multitechniques de prestations de maintenance des bâtiments sur 11 régions territoriales à travers la France.

L’exploitation et la maintenance des bâtiments sont des éléments essentiels à prendre en compte au plus tôt lors d’un investissement immobilier. En effet, on estime que le coût de maintenance représente près de 75 % du coût global d’un bâtiment sur l’ensemble de son cycle de vie. De plus, ces services ont une portée considérable car ils concernent la sécurité des employés, l’éventuel public accueilli mais aussi le bon fonctionnement de l’activité de l’entreprise ou de l’infrastructure. C’est pour cela que de nombreuses normes encadrent ce domaine qui est de plus en plus externalisé. Les infrastructures passent alors des contrats multitechniques de prestations de maintenance (chauffage, climatisation, plomberie, électricité, petits travaux d’aménagement et de réparation, etc.). Ils sont utilisés pour tout type de bâtiment : usine, entrepôt, bureaux, commerces, data center, musées, établissements publics, universités, etc.

La SNCF est propriétaire de nombreux bâtiments de tailles très variables sur le territoire français. Le bon fonctionnement de ce patrimoine immobilier est très important pour maintenir le service public (éviter les retards, les pannes, etc.) mais concerne également les conditions de travail, donc le travail des salariés.

La logistique est une mécanique qui ne peut laisser de place au hasard ; le moindre dysfonctionnement, comme le blocage d’un volet de porte, peut engendrer des conséquences de plus grande ampleur, comme le retard en cascade de trains.
Pierre Degremont

C’est dans cette optique que la jeune Direction de l’Immobilier de la SNCF nous a confié une mission d’assistance pour la mise en place et le suivi des contrats multitechniques sur 11 régions territoriales à travers la France. Nous avons accompagné chaque Direction Territoriale de l’Immobilier (DTI) dans cette démarche en expliquant les objectifs poursuivis de notre mission et en amenant une compréhension globale de notre méthode. L’objectif était également de former les agents de secteurs, aux profils variés, sur les questions de gestion immobilière, d’exploitation et de maintenance mais également de gestion de contrat. Cet apport fut enrichissant des deux côtés car nous avons alors appris à travailler ensemble et à harmoniser nos méthodes de travail.

Notre intervention participe au développement des Délégations Territoriales de l’Immobilier de la SNCF par la formation de ses agents mais aussi par l’état des lieux de son patrimoine immobilier. Cette Direction est encore récente, mais elle va jouer un rôle crucial dans les années à venir.
Les objectifs de la mission, commandée par la direction nationale de la SNCF, ont dû être explicités lors de nos interventions auprès des équipes locales qui ne saisissaient pas, a priori, notre rôle. Au fil des rencontres, le scepticisme s’est dissipé, laissant place à une véritable collaboration.
Pierre Degremont

Le contrat multitechnique est un contrat très ambitieux qui a généralement une durée de 5 ans. Notre expérience en la matière nous a permis d’aider les DTI dans l’analyse des offres reçues afin qu’elles puissent sélectionner l’opérateur le plus à même d’effectuer ces prestations. Mais notre mission d’assistance ne s’arrête pas lorsque le prestataire est sélectionné. Encore faut-il mettre le marché en place et s’assurer de l’effectivité de la prestation, c’est-à-dire contrôler que le panel de services effectués est bien identique à celui prévu dans le contrat. Pour cela, nous utilisons des indicateurs de performance et nous accompagnons également le maître d’ouvrage lors des visites de contrôle sur place.

Le cahier des charges d’un appel d’offre de maintenance doit être très précis afin de garantir que le prestataire sélectionné soit en mesure de réaliser toutes les opérations nécessaires au bon fonctionnement d’un site.
Pierre Degremont

Nous intervenons à chaque étape du processus : inventaire nécessaire à l’ouverture du marché, définition des stratégies, formation des agents, aide à l’analyse des offres, assistance à la rédaction du contrat comme à sa mise en place et, enfin, suivi du contrat. En plus de ces prestations, la SNCF bénéficie d’une base de données actualisée concernant son patrimoine immobilier ; ce qui est un outil majeur dans la détermination des axes de développement et de réaménagement.
Notre intervention a donc permis à la SNCF d’anticiper ses besoins et de sécuriser ces contrats assez techniques afin d’en assurer un déroulement conforme à ses exigences.